Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Contenu de la base

Roglo est une « base de données généalogique ». Autour de sa structure généalogique, la base rassemble différents types de données.

1 - Qui est dans Roglo ?

Cette base de données a pour particularité de rassembler les « fiches » de personnes toutes liées entre elles par des relations de parenté avérées (filiation ou alliance). Aucune autre exigence ne s’impose, et Roglo rassemble le roi et le pendu ; le seigneur et ses manants ; le pape, le rabbin et l’imam ; les hommes et femmes de toutes nationalités ; tous ceux que l’intérêt des magiciens a conduit à relier au tronc commun, qui était constitué à l’origine "autour des familles martiniquaises" puis des maisons royales européennes.

Les fiançailles ne sont pas enregistrées.

Les témoins, parrains, marraines, parents adoptifs peuvent être « saisis » et faire partie de la base même s’ils ne sont pas « connectés » par un lien de parenté. Mais dans ce cas aucune information sur leur alliance, ascendance et descendance ne peut être mentionnée autrement qu’en note, sauf à trouver ultérieurement par une autre voie un mode de connexion généalogique accepté. Lorsqu’ils sont connus, leur mention est vivement souhaitée.

Il en résulte que, hormis les cas ci-dessus, il existe entre toutes les personnes présentes dans la base un « chemin le plus court » les reliant par des liens de filiation et/ou d’alliance. Ce lien est accessible par la fonction « calcul de parenté » au bas de chaque fiche.

Par exemple, il est possible d'afficher le lien existant entre l'individu qui a inspiré le personnage de Dracula et l’un des acteurs qui a incarné ce dernier.

2 - Comment figurer dans Roglo ?

Si vous souhaitez qu’une personne soit reliée à la base, il convient donc de fournir un lien généalogique avec une personne qui y figure déjà.

Afin de garantir la qualité des données saisies, une connexion ne peut être opérée que sur la base d’une information fiable reposant sur une source susceptible d’être vérifiée.

Il convient de privilégier les informations précises mentionnant notamment date et lieu des événements cités. Le recours à une datation approximative (20 ou 25 ans par génération) ainsi qu’à des rattachements flous entre branches (générations anonymes successives) est proscrit.

Toute information ne répondant pas à cette condition ne pourra être traitée.

Par ailleurs, autant que possible et afin de favoriser des connexions ultérieures, il est souhaitable que tous les enfants d’une fratrie connue soient saisis. Les enfants morts jeunes ou sans descendance, tout comme les branches éteintes, ont leur place dans Roglo.

3 - Ce qui n’a pas sa place dans Roglo

Les filiations mythiques, légendaires ou rêvées, même si elles ont franchi le stade de l’impression et ainsi pu acquérir quelque apparence de crédibilité à certaines époques, ne sont pas souhaitées sur Roglo. Les généalogies anciennes, complaisantes ou suspectes ne seront pas prises en compte.

Ainsi, sauf exception, les données antérieures à Charlemagne ne sont pas traitées.

Les relations non généalogiques, telles que le concubinage sans enfant, ne sont pas mentionnées sauf exceptions limitatives.

Autant que possible, pour la période contemporaine, les titres de courtoisie, ceux résultant de la déclinaison nobiliaire ou mentionnés dans les annuaires mondains ne sont pas saisis : il est donc inutile de solliciter leur inscription.

En tout état de cause, l’appréciation de ce qui a sa place sur Roglo n’a pas à être opérée par le demandeur, mais par le magicien qui prend la responsabilité de saisir les données. Celui-ci recourt à son esprit critique pour apprécier la pertinence des données proposées.

4 - Roglo et ses sources

Roglo compte plus de 200 magiciens contributeurs, aux profils nécessairement variés et aux centres d’intérêts très diversifiés.

Qu’il s’agisse de chercheurs au contact direct des sources originales et/ou de compilateurs travaillant sur la base de travaux déjà publiés, ils disposent globalement d’une vaste documentation et s’emploient à saisir des informations qui leur apparaissent fiables et à indiquer pour chacune d’elles sa provenance, par la mention de « sources » explicites.

L’objectif de la zone « source » est, dans un premier temps, de pouvoir apprécier la fiabilité de l’information (certaines sources étant réputées peu crédibles ou sujettes à caution, mais parfois utilisées faute de mieux ; d’autres généralement consacrées comme sérieuses) et, dans un deuxième temps, de vérifier l’information elle-même soit directement (acte en ligne, ouvrage consultable) soit indirectement (en contactant l’auteur ou transcripteur identifié).

Sur Roglo, cette information « source » est donc jugée capitale, puisqu’elle permet à un utilisateur des données de la base d’apprécier la crédibilité des informations retranscrites et, en cas de divergence, d’essayer de comprendre et, si possible, de trancher entre les différentes sources et versions.

Le collège des magiciens est très attaché au respect des obligations édictées en matière de renseignement du champ « source » de chaque fiche. Ce sujet a d’ailleurs fait l’objet de développements particuliers dans la charte des magiciens et même dans une charte des sources spécifique. C’est donc légitimement que les magiciens exigent des contributeurs occasionnels la mention explicite de l’origine des données proposées.

Les sources sont mentionnées de la manière suivante (plusieurs sources pouvant se succéder sur la même fiche) :

     Nom du magicien (Source explicite) Date

Contrairement à ce que certains visiteurs comprennent, cette formulation ne signifie nullement que le magicien signataire est l’auteur de l’information, mais seulement qu’il en est le transcripteur.

Il est donc inutile de formuler des réclamations à ce sujet, et il ne s’agit aucunement d’appropriation de données, lesquelles doivent toujours faire référence à leur auteur. Le fait que ce dernier soit cité entre parenthèses ne diminue en rien son mérite.

De même, il est possible que Roglo reprenne des données de manière indirecte, par exemple chez un auteur ou sur une base qui se sont bornés à recopier des travaux originaux non cités par eux. Les ancêtres étant généralement partagés, il n’est pas illogique qu’une telle situation puisse survenir. L’auteur de l’information, s’il est certain qu’il s’agit bien de ses travaux et non de travaux identiques réalisés par un cousin, peut courtoisement demander à s’en voir ré-attribuer la paternité. Il est invité dans ce cas à faire état de ses propres sources (documents originaux)

Lorsqu’une information, même issue des travaux de tiers, a fait l’objet d’une vérification sur l’acte original, il est admis que seule la mention de cet acte, référence absolue, soit relatée en « sources ».

5 - Ce qui existe aussi dans Roglo

Les données généalogiques figurant sur les fiches individuelles peuvent être complétées par des notes biographiques (à condition qu’elles soient objectives et non susceptibles de porter atteinte à la réputation ou aux intérêts des personnes , des documents iconographiques, tels que portrait et blason (qui peuvent être insérés dans les arbres d’ascendance et de descendance) ou signature, copie d’actes, photos des résidences, etc. (qui sont généralement inclus dans les notes), ainsi que par des notes diverses.

Une approche transversale de la base peut être opérée grâce à l’existence d'une page consacrée aux célébrités et de listes thématiques créées selon les centres d’intérêt des magiciens, et alimentées soit de manière systématique, soit au gré des signalements par les magiciens et les visiteurs.

 Vous trouverez également dans le livre des records un certain nombre de faits remarquables d'un point de vue généalogique.

6 - Quelle langue parle Roglo ?

Bien qu’essentiellement d’origine française, la base Roglo a toujours revendiqué une vocation internationale.

Le logiciel Geneweb parle 27 langues (symbolisées par les drapeaux de la page d’accueil), c’est-à-dire que les divers champs des fiches individuelles et les liens actifs peuvent être présentés dans la langue de votre choix (cliquer sur le drapeau correspondant).

Quant aux données et aux textes qui figurent sur la base, ils sont accessibles uniquement dans leur langue de saisie, et peuvent être renseignés en diverses langues, soit du fait de l’origine des informations (magicien ou source), soit en vertu du respect souhaité de la langue du pays de la personne concernée.

Une telle approche a évidemment des limites (notamment pour les périodes anciennes) et peut se traduire par des présentations en apparence incohérentes (cohabitation de langues dans les listes de descendances ; juxtaposition de titres en diverses langues pour un même personnage).

Pour autant, cette approche résulte d’une volonté délibérée des premiers magiciens et ne saurait être remise en cause au nom d’une prétendue homogénéisation ou de quelque franco-ou anglo-centrisme que ce soit

7 - Roglo est-elle parfaite ?

Quels travaux auraient une telle prétention, « fussent-ils les meilleurs, encore imparfaits comme le sont les textes et les hommes » ?

Quels que soient le sérieux apporté par les magiciens à leurs travaux, la fiabilité du contrôle réciproque par les magiciens de leur saisies respectives, et le crédit qui lui est accordé par nombre d’utilisateurs, Roglo a la sagesse de ne pas se considérer comme une référence et d’admettre l’existence d’erreurs, inévitables au regard de la diversité des apports, de la fiabilité variable des sources et de l’absence de caractère exact de la science généalogique.

           CETTE BASE DE DONNÉES N'EST PAS UNE RÉFÉRENCE ET PEUT CONTENIR DES ERREURS ; LES INFORMATIONS Y SONT DONNÉES À TITRE INDICATIF ET NE SONT PAS GARANTIES: PENSEZ À VÉRIFIER AVEC D'AUTRES SOURCES. NOUS DÉCLINONS TOUTE RESPONSABILITÉ POUR TOUTES LES INFORMATIONS QUE VOUS Y AUREZ PRÉLEVÉES ET QUE VOUS N'AURIEZ PAS VÉRIFIÉES AUPRÈS DE SOURCES AUTORISÉES

Même au regard de ses propres principes, Roglo n’est pas irréprochable. Ce n’est pas une raison pour s’abstenir de les respecter.

L’ensemble des règles régissant actuellement le fonctionnement de cette base ayant été adopté de manière progressive, certaines fiches saisies dans les premiers temps de l’histoire de Roglo ne comportent par exemple pas de « sources ».

Il n’est pas nécessaire de fustiger cet état de fait comme constituant une violation des règles actuelles, mais au contraire il convient de recueillir et mentionner toute information permettant de compléter ces lacunes.

Ces évidences étant rappelées, il n’en demeure pas moins que Roglo revendique une approche sérieuse de la généalogie, et que le collège des magiciens est attaché à proposer à ses visiteurs une base de qualité.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus